Déséquilibres

S’il est une période où l’on ressent plus que jamais les déséquilibres ou ruptures de tous ordres, c’est bien le XXIème siècle et les années de crise sanitaire sans équivalent que nous vivons à l’échelle planétaire sont là pour nous le rappeler, parfois de façon tragique. Des fragilités apparaissent, mettant à jour une « crisologie » telle que l’a décrite Edgar Morin avec ses degrés d’incertitude, d’aléa ou d’ambiguïté et ses antagonismes sociétaux profonds. Or, ce sont précisément ces ruptures et ce potentiel métamorphique qui sont à la source de la pensée complexe et de l’évolution des mœurs.

Instabilités

Tristan Ménez et Benjamin Le Baron

Le Collectif