Décoloniser les plantes

Les univers de pensée élaborés par l’Afrique sont marqués par la conviction d’une solidarité du vivant – humain, animal, végétal. Ses religions animistes reposent sur une conception panthéiste de l’univers où chaque élément de la nature est habité par l’étincelle divine. Ce patrimoine culturel s’exprime dans des pratiques médicinales, cultuelles, cynégétiques qu’on pourrait aujourd’hui qualifié d’écologiques. Mais il a été gravement délégitimé par la domination coloniale au nom d’une interprétation très idéologique du progrès et de la rationalité. Décoloniser les plantes, c’est remettre ces savoirs en conversation avec les autres familles de pensée.



Projections-debat-Concert-

  samedi 23/11/2019        Thêatre de l’Arlequin, 35 rue Jean Raynal, 91390 Morsang-sur-Orge