Fréquemment utilisée, l’expression « la culture du risque », peut se décliner sous des angles différents : inondations, séismes, catastrophes nucléaires,
intelligence artificielle, risque financier, bancaire, pharmaceutique…
Du 4 novembre au 10 décembre 2017, 18 000 personnes ont découvert 24 projets imaginés et conçus par des scientifiques et des artistes autour de cette thématique. Spectacles, expositions, concerts, installations, conférences étaient au rendez-vous.