Actions

TRAS/ TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – LIÈGE

Th Liège

8-9 Novembre 2018: La TRAS a tenu sa troisième réunion annuelle au théâtre de Liège, un de nos partenaires européens, dans le cadre du forum arts sciences & technologies  IMPACT. Ses réunions de travail, dont le sommaire est décrit ci-après ont été agrémentées de la présentation en soirée de la Performance MITRA, jouée le 7 novembre et de la Performance #ODYSSEE jouée le 8 novembre.  La journée du 8 Novembre a été consacrée à présenter les nouveaux membres entrants, Le Quai des savoirs représenté par Laurent Chicoineau et La Diagonale Paris Saclay représentée par Sandrine Le Flohic et Pauline Dorkel (excusées). La journée s’est poursuivie par un point sur les actions EAC de la TRAS, notamment la Coopérative pour l’éducation par l’art et le relais Culture Europe, la présentation du projet VORTEX soutenu par Safran en présence de l’artiste Eric Arnal Burtschy et des échanges avec nos partenaires européens. La présidente Julie Burgheim a présenté la TRAS aux partenaires: le réseau, ses missions, les questionnements liés à l’Europe autour desquels nous souhaitons débattre ensemble, ainsi qu’un point sur le voyage exploratoire effectué par la TRAS à Varsovie en Pologne. Zuzanna Miladinović du Teatrstudio de Warszawa a dans la foulée présenté sa programmation en fin de matinée. Parmi les différentes structures européennes attendues pour présenter leur activité et/ou leurs propositions artistiques – Heidi Willey, directrice de l’European Theater Convention; Connie Lam, directrice du HK Arts Center; Ian Leung, Programme manager HK Arts Center; Irène Heidiger, directrice Artists In Labs (Zurich University of the Arts) et Jan Linders, Staatstheater Karlsruhe -, Irène Heidiger a fait une présentation très argumentée de différents projets phares de sa structure. A noter que les artistes Eric Arnal Burtschy et Chi Yung Wong étaient admis à cette session. La journée s’est achevée par un débat animé autour de la question de l’ouverture du réseau TRAS à l’Europe et en relation avec les autres pays du monde sachant que plusieurs candidatures internationales ont été posées. Lors de la réunion du 9 novembre s’est tenue l’AG annuelle de la TRAS présentée par notre coordinatrice Morgane Krikorian. Elle a été suivie par des réunions ciblées des 4 groupes de travail (Creation-diffusion, Ressource, Plateforme, EASTE, TRAS Europe) dont les actions se planifient et seront soutenues en 2019. Enfin, nous avons consacré l’après-midi du 9 aux échanges et repérages artistiques. Dans l’ensemble, de  riches échanges, de belles perspectives et un accueil très chaleureux par Jonathan Thonon et toute l’équipe du théâtre de Liège.

Débat & Rencontre Art & Science / TRAS: Festival d’Avignon 2018

8 Juillet 2018:  Faisant suite à la constitution du réseau TRAS en association et au recrutement d’une coordinatrice, Morgane Krikorian, un débat public et une rencontre professionnelle Art & Science a été organisé avec de nombreux invités au cloître St Louis sur le thème : 1/ LES RELATIONS ENTRE ARTS ET SCIENCES : NOUVEAUX CADRES POUR UNE CULTURE COMMUNE À CRÉER ?  2/ APPRÉHENDER L’EUROPE À TRAVERS LE PRISME DES RELATIONS ENTRE ARTS ET SCIENCES en collab. avec le Relais Culture Europe – Europe Creative

ISTS-768x512

TRAS/ TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – NANTES

9-10 Avril 2018: Athénor a accueilli les 13ème rencontres de la TRAS qui ont eu lieu à la Faculté des sciences de Nantes dans le cadre du Congrès MADIMA (Mathématiques et Diffusion) porté par l’université du 9 au 13 Avril 2018. Le programme comportait une proposition Arts et Maths “Un Campement Scientifique” soutenue par Athénor sur le terroir Nantais et à St Nazaire. Nous avons été notamment conviés à assister à une représentation du groupe des n+1, “L’apéro mathématiques”, à la pièce “Scientifico”, mise en scène par Alessandro Libertini et Véronique Nah dans une école, ainsi qu’à une table ronde entre artistes et mathématiciens, en dehors des réunions de travail proprement dites. Ces réunions ont comme à l’accoutumée comporté une phase de repérage artistique présenté par les différents membres de la TRAS présents. De nombreuses productions ou compagnies telles La cabine Leslie de P-M Hébert ou Crosslab de J. Odier, Notre performance quotidienne de B. Matjevic & G. Chico, Soleil Noir de M-J Bourgeois et B. Loeff, Solo Capture de M. Cros, 8 Minuts de A. Withley et H. Mortimer, Synchronisation chaotique de P. Bergé, V. Martial et J. Royo-Letelier ou encore Qui parle donc ?, projet art/science en cours d’élaboration sous l’impulsion de F. Garcia soutenu par Passerelle AST, ont été présentées. La journée du 9 avril a été dédiée à plusieurs points structurels  concernant l’organisation de la TRAS : statuts associatifs, appel à cotisations 2018, choix des candidats au poste de coordination du réseau TRAS, évaluation des résonateurs, calendrier des prochaines rencontres, avancées du groupe Plateforme et Catégorisation, ainsi que la présentation des différentes actions menées par les structures de la TRAS dans le cadre des EACs. Un point plus complet sera fait fin mai à Paris sur ces questions. La journée du 10 avril portait essentiellement sur les futures actions européennes de la TRAS où les groupes de travail ont permis de dégager des pistes de recherche prometteuses. Elle a été ponctuée également par une visite de l’expo “Le point de vue de nulle part” au Lieu Unique, et pour quelques uns, par la présentation de la production “Rentrer au volcan” d’Augustin Rebetez à laquelle Nicolas Rosette nous avait convié. Prochaines dates à retenir: 8 juillet 2018 : tenue d’un débat et de présentations de la TRAS dans le cadre de la semaine pro du festival d’Avignon. 8-10 Novembre 2018:  prochaines rencontres de la TRAS au théâtre de Liège, qui est le premier membre de notre réseau européen. De riches heures en perspective !

Conférences LASER

7 Décembre 2017: Cette quatrième série de conférences LASER réunissait deux projets : « Atmosphère, … » : HeHe (artistes) et Jean-Marc Chomaz (artiste physicien, directeur de recherche CNRS, professeur à l’École Polytechnique) autour du projet « Absynth » (projet soutenu par La Diagonale Paris-Saclay) & « Habiter sous la mer » : Nicolas Floc’h (artiste), autour de ses projets artistiques de récifs artificiels et de sa résidence à bord de TARA Pacific au printemps dernier. Très belles présentations et discussions fournies autour des liens art et science présentés. Modératrice : Annick Bureaud, Leonardo/Olats

TRAS/ TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – ESSONNE

9-10 Novembre 2017 : Dans le cadre de la septième édition de la Science de l’Art, le CC91 a reçu les membres du réseau TRAS. Regroupant une quinzaine de structures nationales, il se sont réunis sur deux lieux : l’Université d’Evry-Val-d’Essonne le 9 en AG constitutive mettant en place les statuts associatifs de la TRAS et à Sciences ACO (Université Paris Sud, plateau de Saclay) le 10 Novembre, afin d’élire le CA et le bureau attenant. Tournant important dans la vie de la TRAS qui sera à même désormais de développer ses activités en faveur du secteur art & science au plan national et européen dans un cadre associatif. Parmi ses missions, l’obtention d’une reconnaissance du lien art-science au plan ministériel et universitaire, l’établissement d’un lieu ressource et/ou d’une base de données participative à destination des artistes et des scientifiques, estampillage des projets art-science (mis en place depuis Avignon) et aide à la diffusion et/ou co-production d’oeuvres art-science  sur l’ensemble du territoire national.  Le nouveau bureau et son CA se réuniront courant décembre à Paris afin de mettre en place les futures actions constituantes de la TRAS. Comme à l’accoutumée, nous avons fait ensuite un point approfondi sur l’artistique où de nombreuses productions ont été repérées par nos membres tels Festen de Cyril Teste, Amixem de Boris Gibé, Ergonomics de Rocio Berenguer ou encore la dernière création de Tiphaine Rafier. Cette année, cette revue a été agrémentée d’une présentation des projets art & science de nos partenaires IDF: Uncertain Ground (Anna-Iris Lüneman et Jöelle Dupont) et Délignée (Axel Brun et Jérôme Mathé) pour le CC91, Absynth (Jean-Marc Chomaz et le groupe Héhé) & Nybble (Alex Augier, photo) pour ARCADI qui a produit également une performance audiovisuelle en live en fin de soirée, Ex-Voto à la lune (Emilie Anna Maillet, Florent Excoffon et Sophie Torresi) pour SIANA.

CULTURE 21/ Droits culturels et questionnement des pratiques en Essonne

26 Septembre 2017: Après notre participation à une analyse de cas scientifique à laquelle s’est prêté M-W Debono fin 2016 et qui a été rapportée aux droits culturels, nous poursuivons cette année  notre cycle de formation-action au sein du réseau Culture 21 avec la découverte de trois cas d’école présentés dans le domaine de Chamarande, dont un court-métrage sur des actions culturelles spécifiques aux Tarterets présenté par l’association Vox alternative et le théâtre de Corbeil, la présentation de l’initiative Loges (artistes contemporains investissant dans les loges de gardiens de cités) et l’opération “un livre dans chaque maison” initiée dans le réseau des médiathèques de l’agglomération. Grand Paris Sud. Des débats toujours aussi riches montrant l’importance de la reconnaissance de  la formalisation des droits culturels pour faire vraiment avancer les choses sur le terrain.

TRAS/ Festival d’Avignon

13 Juillet 2017: La TRAS a donné sa seconde conférence de presse le 13 juillet à l’ISTS d’Avignon en présence de ses membres, des artistes estampillés TRAS qui ont présenté leurs oeuvres et du public du festival qui a répondu nombreux à l’invitation. Un franc succès pour notre entreprise et de nouvelles actions à venir dans le champ arts et sciences.

TRAS/ TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – ARLES

1-2 juin 2017: Les 11ème rencontres de la TRAS se sont tenues au Musée Départemental de l’Arles Antique et à la Tour Valat à ces dates. Outre l’ordre du jour de la conférence de presse de l’ISTS à Avignon, les membres du bureau ont examiné quatre nouvelles structures candidates à une cooptation par la TRAS et se sont déterminés en faveur de la création d’une structure de type associative dont on devra établir les statuts, l’élection du bureau et le fonctionnement à la prochaine réunion  régulière de la TRAS (CC91, novembre prochain). S’en est suivi une présentation du groupe de travail sur la catégorisation contributive des projets art-science par Théophile Clet et de riches discussions sur la pertinence du modèle et les suites à donner. Parmi les idées à retenir, un suivi de l’historicité de projets sélectionnées plutôt qu’une catégorisation de l’ensemble de nos projets et l’intégration d’un index art-science sur les grandes bases de données nationales. Les membres de la TRAS se sont ensuite rendus à une visite nocturne privée de la fondation Van Gogh d’Arles. La journée du 2 juin a été marquée par une table-ronde à la Tour du Valat (parc naturel de Camargue) ayant pour objet de présenter plusieurs travaux art-sciences humaines, notamment celui d’une chercheuse de la Tour (Marion Vittecoq), des artistes et chercheurs de l’Athénor présentés par Claude Vrignaud et de deux architectes paysagistes ayant fondé la compagnie de l’Écumerie. Ces approches territoriales, du littoral ou des parcs naturels intégrant l’habitat, des protocoles d’étude précis comme des approches opportunistes ont toutes été menées dans un esprit de recherche multidisciplinaire et transversal emmenant les chercheurs sur le terrain exploratoire et les artistes aux portes de l’expérimentation : un bel exemple de recherche poussée en art et science qui porte ses fruits. Un temps traditionnellement dédié a la présentation des projets artistiques repérés par les membres sur le territoire national a suivi où pas moins d’une dizaine de projets art-sciences ont été présentés dont Beckrell, Archivolte de David Sechaud, La guerre des salamandres de Robin Renucci, les compagnies Fluxo, les cambrioleurs ou les Singuliers, avant la validation des projets estampillés TRAS suis seront présentés à Avignon, tandis que l’après midi a été consacrée à un travail en sous groupes / veille-plateforme, politique et enseignement supérieur-recherche. La générale du spectacle de L’Écumerie a clôt la journée avant un retour sur Arles où un échange avec l’écrivain Erik Orsenna, invité d’honneur du festival de la Camargue était prévu. Nous rappelons le calendrier des deux derniers évènements de 2017 : conf. de presse au Festival d’Avignon le 13 Juillet  et dernière réunion de la TRAS les 9-10 Novembre 2017 au CAC de Bretigny et dans plusieurs autres lieux de l’Essonne.

TRAS / TRANSVERSALE DES RESEAUX ARTS SCIENCES – CREIL

15-16 Mars 2017: Les 10ème rencontres de la TRAS se sont tenues à la Faïencerie de Creil-Chambly lors du festival FASTE V dans l’objectif de consolider le réseau (point sur les cotisations et les actions prioritaires à mener, préparation des interventions d’Avignon), de faire un état d’avancement des actions des commissions et d’avoir un retour des régions en table ronde avec les représentants des Hauts de France (Ombellisience et INERIS) et de la cellule innovation du CEA de Grenoble. De nombreux échanges à ce propos sur la spécificité du secteur Art & Science par rapport au domaine AST/CST plus global, de la transversalité et notamment de l’exemple de la réussite du consortium mis en place par Ombelliscience dans la région Picardie–Hauts de France. Étaient présents, outre nos membres réguliers, la nouvelle stagiaire de la TRAS, Mélissa Malo et Jonathan Thonon, nouveau membre européen de la TRAS (Théâtre de Liège).  Les échanges, très riches, ont permis d’avancer sur les outils de partage des projets grâce au travail mené par la commission Veille/Plateforme, notamment Thierry Besche, Marc-W. Debono, Théophile Clet et Anthony Valchev (catégorisation contributive et mise en relation des productions arts-sciences proposées par des membres du réseau TRAS). De même, il a été décidé de mener une action systématique de repérage, de partage et d’estampillage des projets TRAS jugés comme répondant à notre cahier des charges. Concernant l’artistique, notre hôte Grégoire Harel avait prévu une visite des expositions Faste V dans le Hall de la Faïencerie, 4 sessions de pitch-projets avec un binôme de la compagnie Les sens des mots (T. Rossigneux), Christophe Pradere en duplex, David Wahl (causeries), la compagnie chorégraphique Alter Sessio et Halory Goerger (Four For/For Morton Feldman) et trois spectacles complets : La vie curieuse et secrète de D. Wahl au Musée Gallé-Juillet de Creil et deux éditions de Binôme #7 (Un gamin au jardin et Effondrements) à la maison de la Pierre à St Maximin où toute l’équipe de la TRAS casquée (photo) a notamment affronté avec le nombreux public les risques ‘d’effondrement(s)’ mis en scène par Isabelle Contrucci de l’INERIS, Lucie Depauw et les comédiens de Binôme #7. La prochaine réunion de la TRAS prévoit un point complet sur la commission plateforme. Elle aura lieu à Port St Louis du Rhône les 1-2 Juin, peu avant la conférence de presse d’Avignon, tandis que notre dernière rencontre de l’année aura lieu les 8-9 novembre 2017 lors de La Science de l’Art en Essonne.

TRAS / TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – BORDEAUX

28-29 Novembre 2016: Accueillie par l’OARA (Office Artistique de la région Nouvelle Aquitaine) représenté par Joël Brouch et l’Université de Bordeaux, représentée par Vanessa Oltra-Guillet qui organise  le festival FACTS, cette 9ème réunion de la TRAS avait comme objectif d’établir la gouvernance, le financement et la coordination du réseau. Les membres de la TRAS sont à présent 25 sur le territoire national, avec l’entrée récente de L-EST (Montbéliard, Belfort) rejoignant ARCADI (Paris, IDF) et l’OARA (Nouvelle Aquitaine) déjà cooptés par le bureau. Le réseau sera porté par l’Hexagone de Meylan dans un budget identifié, car il ne souhaite pas s’organiser en association à l’heure actuelle. Parmi les actions envisagées en 2017:  la mise en place indispensable d’outils de réseau (internet-communication-web partagé); la pérennisation du groupe de travail veille/plateforme assurant la promotion des projets arts-sciences qui s’est déjà réuni à l’IRI à Paris et travaille en vue de la présentation d’un séminaire interdisciplinaire comme étape préparatoire d’un ANR; un état des lieux et la construction d’un carnet d’offres en matière d’éducation artistique et culturelle (EAC) art-science et enfin la préparation pour la prochaine réunion du réseau prévu en mars 2017 à Creil d’un colloque sur la place et les enjeux d’AST dans les nouvelles grandes régions. Globalement, la TRAS ancre son action et s’engage fortement dans l’incitation d’une pensée transversale des politiques publiques et des partenariats stratégiques trans-sectoriels nationaux et européens.

Le Collectif